Signé Gasser (article des DNA du lundi 16/11/2015)

12096251_10153654854829938_6693116175180791035_n

Football – Coupe d’Alsace (4e tour)

SIGNÉ GASSER……

Le latéral gauche des SRC, venu prêter main-forte à l’équipe réserve, hier en Coupe d’Alsace, a été l’auteur du premier triplé de sa carrière, à Hirtzfelden. À l’image des autres joueurs redescendus de la ‘‘une’’, il a parfaitement joué le jeu.

Si les chances de Hirtzfelden n’étaient déjà pas élevées au départ, les Hardtois ont dû faire une drôle de tête en jetant un coup d’œil à la feuille de match. Dans l’équipe réserve des SRC, hier, pas moins de quatre joueurs du groupe National étaient alignés pour ce 4e tour de Coupe d’Alsace.

« L’équipe appartient à beaucoup de joueurs. Quand on redescend (de la ‘‘une’’) , il y a parfois de la déception et de la frustration. C’est à moi de les mettre dans les meilleures dispositions », éclaire l’entraîneur Sébastien Cuvier.

Sur la pelouse du stade Paul-Schebacher, les quatre renforts – Decker, Beynié, Gherardi, Gasser – lui ont rendu la politesse en jouant parfaitement leur rôle de taulier au cours d’une rencontre à sens unique.

Dès les premières minutes, le ton de la partie a été donné par les ‘‘Nationaux’’. Jordan Gasser est à la réception d’un coup franc de Gherardi, remisé par Cucchiara (0-1, 9e ). Le latéral sera à nouveau au bon endroit sur une longue transversale de Chbouk accompagnée par Gherardi (0-2, 38e ). Entre-temps, Hugele avait dû intervenir deux fois devant Cucchiara (13e , 36e ).

« De la valeur ajoutée »

« Face à une équipe vaillante, il fallait être concentré pour faire le boulot sérieusement, indique l’ancien Schilikois, vainqueur de la Coupe d’Alsace en 2012. Quand on redescend, on se doit de bien travailler. En plus, aujourd’hui (hier), j’avais la réussite avec moi. »

Gasser, encore lui, se fendra dès le début de la seconde période d’une magistrale frappe du coup de pied pour crucifier Lindner et signer le premier triplé de sa carrière (0-3, 48e ). Puis se muera en passeur décisif en fin de match pour son compère Gherardi, récompensé de ses efforts constants sur les ailes (0-4, 85e ).

Dans l’intervalle, le FCI s’en était remis à son gardien (47e , 51e , 65e ) ou à la chance sur ce loupé de Beynié, seul aux six mètres (60e ), pour éviter le naufrage. Et n’aura été dangereux que sur un coup franc de Leuck (75e ) et une frappe rasante de Willm (78e ). Trop peu pour espérer quoi que ce soit.

Bien drivée, la jeunesse colmarienne a passé sans encombre l’obstacle Hirtzfelden, leader du groupe A de Promotion d’Excellence. Et comme un symbole, c’est Chbouk qui est venu clôturer la marque (0-5, 90e +1).

« Quand les minots sont cadrés, ça donne de la valeur ajoutée à toute l’équipe, apprécie Sébastien Cuvier. Contre la réserve du FCM, on a réussi à gagner sans l’apport des joueurs du National. On a envoyé un signe positif. On accumule de la confiance. »

Il en faudra, dans quinze jours, pour aller défier le leader de Division d’Honneur, Vauban, sur son terrain. Et ce, quelles que soient les retombées de la ‘‘une’’. Si Jordan Gasser est de la partie, il fera son maximum, comme d’habitude. « Ça s’appelle juste être professionnel, sourit celui qui venait d’accumuler huit heures de car, comme Beynié et Gherardi, le temps de faire l’aller-retour jusqu’à Selongey pour voir, depuis le banc, la victoire de ses coéquipiers en Coupe de France. Dans ce groupe, tout le monde est à l’écoute. Il y a de la qualité et du potentiel. »

Le Coupe d’Alsace, devenue un objectif de la réserve, pourrait être le terrain idéal pour exprimer ce fameux potentiel. « On va la jouer à fond, il faut être compétiteur, prévient le coach des Verts. J’alignerai à chaque fois la meilleure équipe. » Avec l’ambition de continuer à faire grandir ses « minots ».

Source “DNA.fr”