Rencontre avec Jean-Marc Kuentz

C’est autour du Stammtisch organisé par le business club du FR Haguenau, ce lundi 21 octobre 2013, que j’ai eu l’honneur de rencontrer M. Jean-Marc Kuentz.

image

C’est avec beaucoup de sympathie et de franchise que l’actuel entraîneur adjoint de la sélection nationale de la Côte d’Ivoire s’est livré aux nombreuses questions des partenaires.
Il a d’abord évoqué les 25 années passées au sein du Racing, d’abord en tant que joueur, puis entraîneur et enfin directeur du centre de formation. Il y a vu passé un grand nombre de joueurs tels que Cédric Stoll, Nicolas Loison ou Anis Bouziane, 3 joueurs de l’équipe I du FRH.
Parmis ses meilleurs souvenirs, il y a notamment la victoire en Coupe Gambardella en 2006. Pour les moins bons, c’est surtout l’époque qu’il a vécu où la politique du club était en décallage avec le centre de formation.

Pour Jean-Marc Kuentz, l’objectif d’un centre de formation est de former avant tout des hommes, d’en faire des citoyens. Pour sortir un joueur professionnel, il y a un pourcetage tellement faible pour une génération, que l’important est de sortir avec un diplôme et lui donner sa chance dans la vie active. Le fait de ne pas réussir a être professionnel, n’est pas forcément un échec. Son travail était de traiter tous les joueurs de la même manière, en espérant que chacun réussisse… Et encore aujourd’hui, il a plaisir à revoir des jeunes passés entre ses mains, qui ont une vie bien posée et de garder une bonne relation avec eux.

C’est grâce à Jean-Paul Ancian, dont le fils était au centre de formation du Racing, que Jean-Marc Kuentz a eu la possibilité de rencontrer Sabri Lamouchi qui lui propose de devenir son adjoint de la sélection nationale de la Côte d’Ivoire. Ne connaissant pas son avenir au sein du club strasbourgeois, il accepta le challenge, et se trouva propulser autour des Didier Drogba, Yaya Touré ou encore Gervinho.
L’ancien directeur du centre de formation raconte à quel point ces joueurs sont exceptionnels, il est surtout impressionné par la gentillesse et l’humilité des ivoiriens, et que ce n’est pas difficile d’entraîner de telle pointure. Ils aiment le foot et le jeu à tel point qu’il faut les freiner parfois, tellement ils aiment s’entraîner.
Se retrouver en sélection nationale de la Côte d’Ivoire représente quelque chose de très fort pour tous les joueurs, ils y viennent parce qu’ils aiment leur pays. Ils ont plaisir à se retrouver ensemble, les repas en commun durent parfois 3 heures…

Son travail est de les faire adhérer à un projet de vie et à un projet de jeu. Jean-Marc profite aussi pour voir beaucoup de matches de football où évoluent des ivoiriens afin d’apprendre à connaître l’homme, car le temps en sélection est compté. Etant donné qu’il y a un rassemblement tous les mois et demi, les joueurs apprécient d’être suivis dans leur club respectif.
Il a aussi eu la possibilité d’être accueilli par José Mourinho au Réal de Madrid pour suivre leurs entraînements. Mais c’est surtout le centre de formation de l’Ajax Amsterdam qui l’a le plus impressionné de par sa culture, son histoire. Le projet de jeu est le même, des touts petits aux professionnels. 70% des joueurs de l’Ajax sortent du centre de formation. En matière de formation, c’est la référence, d’après Jean-Marc Kuentz.

Son souhait est de pouvoir se qualifier avec la Côte d’Ivoire pour la prochaine Coupe du Monde au Brésil, et de vivre l’aventure de l’intérieur. Dans tous les cas, il profite pleinement de cette belle aventure sportive et surtout humaine…

image

En tout cas merci Jean-Marc pour ta disponibilité, ta générosité et ta simplicité. Pour ma part, cela a été une très belle rencontre.
Bonne chance pour la qualification pour la Coupe de Monde et surtout bonne continuation!!!

image

A propos regis loison

Laisser un commentaire