N’ayez plus peur de l’échec

Avez-vous déjà arrêté quelque-chose car vous aviez peur d’échouer ? La seule pensée que vous n’y arriverez pas vous empêche d’essayer ? Si vous voulez vraiment y arriver, ne vous laissez pas abattre par vos échecs. Car vous en rencontrerez. Votre succès dépend de la façon dont vous les gérer.
Decide to try.
Les échecs ne sont qu’une façon de tester votre détermination. Plus votre rêve est grand, plus dur il sera à atteindre. Ce n’est pas une raison pour baisser les bras. Avant de pouvoir maîtriser quelque-chose, vous risquez de connaitre plusieurs échecs. Cela signifie seulement que vous n’êtes qu’à quelques pas de la réussite. Voici ce que vous devez vous dire pour ne plus avoir peur de l’échec.
1) Ne pensez jamais que l’échec rend le succès impossible.
Pour la plupart des gens, l’échec représente la fin. Leur plan n’a pas fonctionné, alors ils abandonnent.
Ce que vous devriez vous dire : L’échec n’est pas une fin en soi. C’est le début d’une nouvelle aventure. La possibilité de faire table rase. De mieux faire. Une nouvelle façon de maitriser une compétence ou de prendre un nouvel élan. Le seul moyen d’arriver là où vous le souhaitez. Il va falloir franchir des obstacles pour arriver au bout du chemin.

2) Ne pensez pas que si vous avez échoué, vous n’auriez même pas dû essayer.
Ce n’est pas parce que vous avez échoué qu’il faut penser que c’était une mauvaise idée, et que vous n’auriez jamais dû essayer.
Ce que vous devriez vous dire :
Vous avez échoué parce que vous avez pris un risque. Si vous ne prenez pas de risques, vous ne serez jamais récompensé. Vous ne verrez jamais rien d’intéressant dans votre zone de confort.

3) Ce n’est pas parce que vous avez échoué que vous n’avez pas fait suffisamment d’efforts.
Si vous échouez, quelle est la première chose qui vous vient à l’esprit ? Très probablement que vous n’avez pas fait assez d’efforts.
Ce que vous devriez vous dire : En réalité, c’est très souvent l’inverse. L’échec montre les efforts que vous avez réalisés. Si vous n’avez pas encore échoué, il est fort possible que vous n’avez pas fait assez d’efforts. C’est la preuve de votre détermination.

http://image.mail-freeletics.com/lib/fe8b13727562037a72/m/1/Vanessa.jpg
4) L’échec n’est pas un signe de faiblesse.
Les gens pensent que c’est votre force ou votre faiblesse qui détermine vos échecs.
Ce que vous devriez vous dire : La force n’a rien à voir avec ça. Peu importe votre force, tout le monde échoue à un moment donné. Ce qui prouve votre force c’est la rapidité à laquelle vous vous relevez.

5) Utilisez vos échecs à votre avantage.
L’échec est souvent considéré comme une mauvaise chose dont on ne peut rien tirer.
Ce que vous devriez vous dire :
Si vous prenez vos échecs trop à cœur, vous abandonnerez très rapidement. Si vous voulez réussir, vous devrez tirer parti de vos échecs. Demandez-vous « qu’ai-je mal fait ? » et « comment puis-je m’améliorer ? ». Ce n’est qu’ainsi que vous pourrez aller plus loin.

Apprenez de vos échecs et vous irez toujours plus loin. Tirez parti de vos échecs et le succès sera à la clé !

Laisser un commentaire