#LRDJ – Episode 4

Fin de semaine: Un premier match difficile ? …

Oui mais 1 point arraché à la 97ème minute

11938249_10153557658934938_1776057268_n

Samedi 08 Août : Le lendemain de la première à domicile contre Chambly, nous sommes un peu déçu de ce résultat. Oui un match nul pour commencer n’est pas une catastrophe, mais pour la première à domicile nous espérions un autre résultat. Un match moyen et terne, mais une source de satisfaction : L’état d’esprit. Un match nul arraché à la 97ème minute est toujours un point positif.

Cette séance du matin est dédié à la récupération pour les joueurs ayant joués la veille. N’étant entré qu’à la 79ème minute, une séance plus poussée et rythmée m’attend avec 7 autres joueurs, nous devons travailler plus puisque la veille nous n’avons pas fait les mêmes efforts que les autres joueurs. Le coach nous signifie que le lendemain pour avoir du temps de jeu, les 7 joueurs devraient jouer avec la 2 en amical contre Wittenheim (Excellence).

Dimanche 9 Août : La semaine de 7 jours se termine. Et oui… pas de jours de repos pour cette semaine, on enchaîne 14 jours d’entraînement d’affilés. Rdv à 13h pour partir pour le match à Wittenheim, 7 jeunes viennent encadrer l’équipe avec 8 descentes. Nous arrivons sur place, une ambiance froide, personne au stade, le terrain d’honneur n’est ni tracé ni prêt. Ah oui… nous allons quand même jouer sur le terrain annexe digne d’un terrain … de 3ème division départementale. Le coach de la réserve s’en excuse, mais nous devons faire notre devoir et travailler physiquement. Le match commence, arbitré par un dirigeant en chasuble, un juge de touche qui est un remplaçant, et un 2ème juge de touche de 12 ans ( L’enfant d’un joueur), oui le contexte est vraiment champêtre. 5 minutes de jeu s’écoule, 2-0 avec quelques occasions ratées, oui aujourd’hui même le match sera champêtre. Malheureusement 35ème, je sens une petite gène arrivant à l’ischio au fur est à mesure des efforts, très certainement la fatigue de cette semaine à rallonge, le score est de 4-0, il ne faut pas prendre de risque, je décide de m’arrêter la. Rien de grave mais à surveiller. Score final : 8-0 et autant d’occasions ratées. 2ème match de championnat : Boulogne-SRC Un premier déplacement périlleux ? Déjà difficile face à une bonne équipe.

Lundi 10 Août : Nous allons doubler les séances aujourd’hui (9h-16h). Pour ma douleur, je gère le matin avec un fartleck et du renforcement, le même travail que l’équipe entière. Pour l’après midi, je passe chez le médecin entre les 2 séances pour me diagnostiquer la petite gêne. Ouffff.. rien de grave, une simple contraction du muscle fatigué par les efforts, un repos de 2 jours, je peux reprendre le mercredi. La séance de l’apres midi sur le terrain sera pour moi une petite séance de renforcement + vélo avec un passage chez le kiné. Pour la soirée, nous sommes invités toute l’équipe à la foire aux vins, nous y passons un super moment.

Mardi 11 Août : Une obligation pour un joueur de national → Passage à l’hôpital pour un test d’effort. Le jour de RDV arrive à l’hôpital pour ce test d’effort. Un avantage pour moi puisque ce sera le seul effort physique de la journée, cela va me permettre de soigner mon ischio chez le kiné. Le test passé sans encombre et sans problème, je peux récupérer toute la journée.

Mercredi 12 Août- Jeudi 13 Août : Je reprend l’entraînement avec quelques appréhensions mais sans aucune douleur ni gêne. Nous préparons ce déplacement périlleux chez un outsider. Quelques points tactiques sont revus pour être préparer au mieux. Jeudi 11h le groupe des 16 est donné, je suis dedans, je sais très bien que je pars en tant que 16ème étant donné ma délicatesse avec l’ischio. Nous partons de la gare de colmar jeudi après midi vers 14h. Nous arrivons à 20h à l’hôtel IBIS de boulogne sur mer après 1 changement à Paris et 6h de train.

Vendredi 13 Août : Jour de match. Une petite balade le matin sur la plage nous permet de faire un petit réveil musculaire, convivial et vivifiant après le voyage. Ayant connu les heures de bus avant les matches avec Schiltigheim, c’est un régal de partir la veille d’un match et d’être à 100%, les jambes répondent. La journée est consacrée à la récupération, la sieste et la préparation de match. 30 minutes avant le départ au stade, une petite surprise m’attend… Une photo de la plage de ma mère et mes grands-parents. Et oui, ils ont fait le déplacement toute la journée pour voir ce match à boulogne, quelle famille extraordinaire, j’en ai de la chance, un bonheur.

Nous arrivons au stade de Boulogne, beaucoup de supporter sont attendus pour la première à domicile de Grégory THIL, l’enfant du pays. Une égalisation et un carton rouge plus tard, je ne suis pas rentré mais cela été attendu. Je pense que vu la physionomie du match et la vitesse de jeu développé, je n’aurais pas été à 100%. 1 point est gagné après 30 minutes à 10, nous sommes heureux. Un travail de 15-15 m’attend à la fin du match. J’espère que ma famille n’est pas déçu d’avoir fait le déplacement pour rien, mais je comprend vite que ces passionnés du football sont juste heureux d’être là ce soir, voir ce match, me voir à la fin du match, quoi qu’il arrive.

11913088_10153557651334938_1262763366_n

Le retour le samedi est long et nous arrivons à Colmar à 15h après un coucher à 2h du mat et un réveil à 6h20. Les retours sont plus difficiles à diriger 3ème match de championnat : SRC-Chateauroux Le début de la semaine est consacré à un très gros travail athlétique. Les séances du Lundi et du Mardi sont très difficile.

Pour le Lundi pas moins de 3h de séance nous ont attendu avec des partis athlétique et de la conservation. Pour le mardi, on est reparti avec un gros travail physique pour de l’intermittent court et du jeu réduit. Une séance de récupération à base de tennis-ballon nous attend pour le mercredi, il faut bien couper psychologiquement et physiquement après 2 premières séances harassantes. Je me sens en forme et très bien dans mes chaussures dans ce début de semaine, un petit bonus avec CHERE et ABDESAKI nous remportons le tournoi de tennis-ballon. En tant que compétiteurs, il est toujours important de gagner.

Le jeudi est consacré entièrement à la disposition tactique de CHATEAUROUX qui joue en 3-5-2 une particularité à travailler pour notre aspect défensif. Une super semaine de travail par le groupe est de bonne augure pour un bon résultat important et impératif à domicile contre le relégué de Ligue 2.

Le vendredi matin est consacré à un petit réveil musculaire sous forme de coup de pied arrêté, le groupe est donné, et de 3/3 pour moi. Je suis content mais j’espère pouvoir apporter ma pierre à l’édifice sur ce match.

Nous sentons de la tension toute la journée et dés la collation à l’hôtel à 17h. Le public s’est déplacé en nombre et attend une victoire à domicile. Nous menons à nouveau rapidement 1-0, nous essayons de nous appliquer à proposer une autre image par rapport à Chambly. Et Quelle première mi temps de haute volée, nous volons sur le terrain, de l’extérieur je suis impressionné par notre football et notre impact physique, nous sommes au top.

11911116_10153557647834938_1562207726_n 11923355_10153557657109938_1724933597_n 11911801_10153557657489938_1366385033_n36Ème minute de jeu, je pars à l’échauffement. Je m’échauffe longtemps, je travaille, cours, et au bout de 55min d’échauffement (35ème à la 75ème + 15 minutes de mi temps) j’entre en jeu. Un peu de pression, nous sommes moins bien dans cette 2ème mi temps, pourtant l’adversaire est à 10, et nous menons toujours 1-0. Pas de pression.

Une entrée en jeu plutôt bonne voire très bonne, avec des interventions défensives réussis, des passes maîtrisées et malgré le 1-0 un apport offensif intéressant. Un penalty évident est oublié sur moi à la 90ème, une action qui aurait pu nous mettre à l’abri plus tôt. Coup de sifflet final, enfin la première victoire de la saison avec une bonne performance collective, et individuel. Cette semaine était très bien engagée, elle finit de la meilleure de manière.

11949618_10153557647134938_284217169_n

A propos regis loison

Laisser un commentaire