Les blessures musculaires en football , les facteurs qui les favorisent

La blessure est l’ennemie de tous les footballeurs qu’ils soient professionnels ou amateurs.
Et en football , il en existe une qui est très fréquente, la blessure musculaire !

Parmi les blessures musculaires courantes, on peut nommer les blessures sans lésions que sont les courbatures, les crampes ou encore les contractures, et les blessures avec lésions que sont les contusions (béquilles) et plus graves les lésions myo-aponévrotiques ( élongations- déchirures ).

Il existe des facteurs qui favorisent l’apparition de ces blessures musculaires. Les voici:

Les facteurs favorisants

 

Les Facteurs individuels

– Perte d’élasticité musculaire avec l’âge
– Déficit d’élasticité musculaire (limite les amplitudes articulaires nécessaires à la pratique sportive)
– Convalescence, grippe, état infectieux
– Facteurs psychologiques (grande émotivité, stress)

 

Les Facteurs hygièno-diététiques

-Hydratation insuffisante
– Manque de sommeil
– Alimentation déséquilibrée

– Dopage : anabolisants (favorisent l’apparition des crampes, augmentent le volume musculaire sans pour autant  augmenter la résistance des tendons), corticoïdes (reculent le seuil de douleur, fragilisent les tissus)
– Mauvaise hygiène dentaire (bactérie des caries qui infiltrent le sang et crée des infections)
– Tabagisme

 

Les Facteurs liés à l’entraînement

– Absence ou insuffisance d’échauffement
– Entraînement excessif ou mal programmé
– Musculation disharmonieuse agoniste-antagoniste
– Déficit de force en excentrique
– Absence de récupération

 

Les Facteurs environnementaux

– Humidité
– Froid, vent
– Sol glissant

 

Comment éviter au maximum les blessures musculaires?

Premièrement en réduisant aux maximum tous ces facteurs favorisants !

Et en effectuant un travail de prévention et de renforcement des muscles concernés ( en travaillant les muscles en excentrique notamment ).

 

Dans le cas où vous vous blessez musculairement , que faire?

Les premiers gestes à faire , appliquez le protocole “POLICE” :

– Protection ( béquille pour “décharger“ les premiers jours)
– Optimal Loading (repos 2 jours puis commencez la rééducation rapidement ! )
– Ice (glace les 2-3 premiers jours pour diminuer l’hémorragie )
– Compression ( idem que la glace, pour diminuer l’hématome )
– Elévation du membre lésé ( 24-48h pour évacuer l’hématome et éviter la formation d’un oedème)

 

Quand reprendre l’activité physique?

Selon la gravité de la blessure, la cicatrisation sera plus ou moins longue.

Cela va dépendre du stade de gravité (voir “classification de Rodineau”) mais aussi de la localisation de la lésion.

Il existe plusieurs critères à prendre en compte pour recommencer l’activité physique:

Le premier élément qui permet de savoir si vous êtes capable de reprendre : la douleur.

A ce propos , il existe une “règle des 3 douleurs”:

– pas (ou peu) de douleur pendant l’activité
– Jamais 1h après l’activité (ou le soir)
– Jamais le lendemain au réveil

Il y a également des signes physiques à prendre en compte comme par exemple :

les signes inflammatoires (chaleur , rougeur, oedème ) qui doivent avoir disparu,
les amplitudes articulaires doivent être récupérées
La mise en tension ligamentaire doit être indolore

 

Source: https://www.preparationphysiquefootball.com/201705/Les-blessures.php

A propos regis loison

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.