Jordan Gasser – Retour, acte2

2170837

C’est un nouveau choc de National que les supporters du Racing vont vivre ce vendredi soir à 20h30 au stade de la Meinau. En effet, le leader strasbourgeois reçoit l’équipe de Luçon, 5ème à 4 longueurs de la dernière marche d’un podium synonyme de Ligue 2. Un match qui aura une saveur encore plus particulière pour Jordan Gasser (photo), le latéral gauche de la formation visiteuse, lui l’Alsacien d’origine.

Révélé au Sporting Club de Schiltigheim, il découvre le National sous un autre maillot vert, celui des SR Colmar avant de d’atterrir dans le club Vendéen, où un problème musculaire l’a alors freiné. “J’ai signé au club en janvier et malheureusement c’est à cette période que je me blesse à la cuisse, les diagnostics était lourd avec 3 mois d’indisponibilité. Finalement, j’ai pu reprendre plus tôt, au bout d’un mois et demi, grâce à des spécialistes que j’ai consulté à Nantes.”

Ce n’est surement pas sans une certaine émotion qu’il retrouvera l’enceinte phare de la région pour la deuxième fois de la saison. Oui, parfois le destin fait drôlement bien les choses. “C’est toujours un grand plaisir de revenir dans la région, retrouver la famille, les amis et la Meinau. C’est dans ce stade que j’ai connu ma deuxième titularisation en National avec Colmar, devant 28 000 personnes. C’était un grand moment pour moi. En arrivant à Luçon, j’ai tout de suite coché la date du match sur le calendrier.”  Mais cette belle soirée fera avant tout l’objet d’un duel à fort enjeu. “C’est un gros match où les deux équipes ont un objectif commun depuis le début la saison, qui est la montée en Ligue 2. Malgré les 4 points de retard que nous avons sur Orléans (3ème au classement) aujourd’hui à l’approche du sprint final, rien n’est joué. L’ambition est toujours la même. Nous avons confiance en notre groupe et nos qualités, on est capable de faire un bon résultat à Strasbourg”.

Le Racing de son côté, fort de ses 10 points d’avance sur la 4ème place voudra continuer sa marche en avant. La confiance acquise tout au long de la saison à domicile va peser lourd. Le public toujours aussi nombreux n’attend qu’une seule chose, pouvoir crier la joie de revoir le club de la capitale alsacienne un peu plus proche de sa place, en Ligue 2. Une victoire contre Luçon ne validerait pas encore cette fameuse montée, mais elle laisserait alors presque plus de place au doute, même si dans le football rien n’est acquis d’avance.

Nul doute qu’en plus de la famille de Jordan, beaucoup de personnes suivront la rencontre d’un œil particulier. L’une d’entre elles se nomme José Guerra, son ancien mentor quand il évoluait en CFA2 sous les couleurs de Schiltigheim. “Je suis toujours en contact avec lui et certains de mes anciens coéquipiers. José a toujours été quelqu’un d’important pour moi, et je suis toujours attentivement les résultats du club ainsi que son évolution.”

Jordan sait non seulement d’où il vient mais aussi où il va, en préparant déjà demain. “Je suis encore jeune, j’ai 23 ans, mais je travaille déjà à ma reconversion professionnelle. Avec Zakarie Geyer, un ami avec qui j’ai fait mes études de STAPS, nous voulons créer des partenariats avec des clubs en proposant des services de réathlétisation individuelle, avec des programmes spécifiques et adaptés aux besoins de chaque joueur. Cette idée a émergé il y a quelques semaines mais il faudra du temps pour la mettre en place.”

Robin Ibanez

 

Source: http://lafa.fff.fr/cg/0300/www/actu/2170837.shtml

A propos regis loison

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.