7ème journée: La maestria de Nicolas Loison

 HAGUENAU 2 MULHOUSE II  1 

image

Mi-temps : 0-1. 300 spectateurs environ.
Arbitre : M.Leroy  assisté par MM.Sologi et Karoui. 

Les buts :  N.Loison (73e’, 90e’+2) pour Haguenau
Dumar (32e’) pour Mulhouse II. 

Avertissements : N.Loison (29e’), R.Loison (36e’), Heinrich (81e’)  à Haguenau ;
Mecoursiere (37e’), Gettling (66e’) à Mulhouse II. 

HAGUENAU : Ebede, Heinrich, Tonon, N.Loison, R.Loison, D.Bey, Kateb, J.Bey, Giesi, Koch, Stoll (Sauerbeck, Walter, Zimmermann) 

MULHOUSE II : Fioux, Sadir, Belattar, Marsouf , Cousselan, Assagna, Saihi, Gettling, Dumar, Mecoursiere, Ayamri (Augmege, Mdoui, Sidebe)  

Après une première période assez terne, les haguenoviens ont su prendre les choses en main pour renverser la vapeur grâce à deux coup-francs magistraux de Nicolas Loison.
“Je suis super content de cette victoire se réjouissait ce dernier à l’issue de la rencontre. On restait sur une défaite en championnat et en première mi-temps on avait peur de mal faire. Après la pause, on a fait les efforts et on retrouve la première place, celle ou on veut être”.
Au terme d’une entame équilibrée au cours de laquelle Haguenau aurait pu prendre le dessus si la barre n’avait pas repoussée la frappe puissante de Cyril Giesi (8e’), les joueurs de Philippe Knobloch ont petit à petit perdu pied. Cyrils Giesi sort sur blessure au quart d’heure de jeu (entorse de la cheville?) et au fil des minutes, Mulhouse prend de plus en plus clairement le dessus au milieu. Inéluctablement, la sanction finie par tomber après plusieurs alertes plus ou moins chaude devant le but haguenovien. Julien Gettling se joue de plusieurs haguenoviens côté droit et centre fort, au sol en direction de Dumar qui arrive lancé dans l’axe. Ce dernier gagne son duel et s’impose pour reprendre directement le ballon à quelques mètres du but (0-1, 32e’).
Jusqu’à la pause c’est brouillon mais les locaux vont montrer un tout autre visage au retour des vestiaires.

Dès l’entame du second acte, Haguenau confisque le ballon et Zimmermann qui frappe à coté (51e’), Cousselan en déviant sur la barre un centre de Koch (63e’), ou Cédric Stoll de la tête (69e’) ne sont pas loin d’égaliser. Quelques minutes plus tard c’est Dylan Bey puis Mohammed Kateb qui sont à la conclusion mais sans réussite et on commence à penser que Haguenau n’y arrivera jamais.
Pourtant, un coup-franc bien placé dans l’axe face au but mulhousien redonne espoir aux supporters locaux et ce d’autant plus que Nicolas Loison est un spécialiste du genre. Ce dernier ne manque pas l’occasion de relancer son équipe et d’une frappe limpide dans le coin droit de Fioux il égalise avec talent (1-1, 73e’).
Après ce but, les mulhousien sortent quelque peu de leur torpeur mais les locaux continuent malgré tout de pousser. Alors que l’on attend le coup de sifflet final, un nouveau coup-franc dans l’axe à 25 mètre du but cette fois-ci fait planer un espoir énorme sur le parc des sports alors que l’on joue les arrêts de jeu.  
Nicolas Loison prend son temps pour placer le ballon et s’élance dans un silence de cathédrale avant l’explosion finale lorsque le ballon termine sa course dans les filets juste avant le coup de sifflet final (1-2, 90e’+2).
Après la rencontre, Raymond Heng le président d’honneur du FR Haguenau descend dans le vestiaire pour féliciter les joueurs et pour leur offrir le repas, tout heureux de cette victoire arraché aux tripes, au cœur mais aussi grâce à la maestria de Nicolas Loison.

image

image

image

Photos et article de LAURENT HICKEL

A propos regis loison

Une réflexion au sujet de « 7ème journée: La maestria de Nicolas Loison »

Laisser un commentaire